accueil(main page) > concurrences
jjrd, shawinigan, quebec, canada
 

 




Competition dwells. Omnipresent. Apparently, it represents what's best in this world : work, efficiency, success, accomplishment... and victory.

I never miss the chance to admire it. At all times I quickly identify it, with the greatest pleasure, on household appliances, radios, at the intersections of big cities' main streets. It is there. Always there. On the coupler heads of train cars, on the most sophisticated machines in modern hospitals and on the most affordable knick-knacks of everyday life.

I no longer hear the wind blowing. I no longer stare at the horizon of lapsed wonders. Fainting : nature is so poor - the environment offers very little samples of those crystalline logos, of those images replete with the kind of pride that could make the foundations of the so-said environment quiver.

I approach the corporate intentions in a way that the outlines of life cannot be defined anymore. I am relaxing. Vanishing right out of my era. An impression that corporations are unfolding. I move away. Even further. In fact, competition doesn't exist. The aim always stays the same.

Nevertheless, it is still your body that exhilarates me.



Concurrences

st(é)(e)r(é)(e)ogra(mmes)(ms)

La concurrence est partout. Omniprésente. Apparemment, elle représenterait ce qu'il y a de mieux dans ce monde : le travail, l'efficacité, la réussite, l'accomplissement... et la victoire.

Je ne rate jamais une occasion de l'admirer. Je la retrouve toujours avec le plus grand bonheur sur les appareils ménagers, les radios, aux intersections des artères des grandes cités. Elle est là. Toujours là. Sur les têtes d'attelage des wagons de train, les appareils les plus sophistiqués des hôpitaux modernes et les babioles les plus abordables de la vie de tous les jours.

Je n'entends plus le souffle du vent. Je ne fixe plus l'horizon des merveilles périmées. S'évanouir : la nature est si pauvre - l'environnement n'offre que peu ou prou de ces logos cristallins, de ces images gorgées d'une fierté à faire frémir la fondation dudit environnement.

Je m'approche des intentions corporatives de manière à ne plus pouvoir distinguer les contours de la vie. Je me détends. Je disparais à même mon époque. Cette impression que les corporations se dédoublent. Je m'éloigne. Encore plus loin. En fait, la concurrence n'existe pas. L'objectif visé reste toujours le même.

Pourtant, votre corps davantage me bouleverse.


 

st(é)(e)r(é)(e)ogra(mmes)(ms) :

 

 

 
 

 

accueil(main page) livres(books) biograph(ie)(y) liens(links)
 
 
joseph jean rolland dubé 9699, 35e rue shawinigan, secteur grand-mère québec canada G9T 5K5
 
819.533.4062 jjrd@mac.com
 
auteur(writer) photographe(r) artiste conceptu(el)(al) artist concepteur graphi(que)(c) designer
 
© JJRD 1997-2004
 
les textes, illustrations et photographies de ce site sont signés jjrd, sauf mention contraire
 
all texts, graphics and photographs appearing on this site by jjrd, unless stated otherwise